Publication
Eau et assainissement

Plan territorial de lutte contre les plastiques (EAT01a)

Publiée le 01 mars 2019

Nous contacter

80% des plastiques en mer viennent des terres, avec comme vecteurs principaux les cours d’eaux et les plages à cause des dépôts sauvages et des gestes inciviques, les réseaux d’eaux usées (microplastiques issus des eaux domestiques et industrielles) et les réseaux d’eaux pluviales (macro et microplastiques, liés au lessivage des voiries, caniveaux et revêtements des bâtiments). Fort de ce constat, AMORCE propose aux collectivités qui souhaitent s’engager un véritable plan territorial contre les plastiques, à la croisée de plusieurs politiques territoriales : gestion de l’assainissement et du pluvial, propreté de l’espace public, gestion des déchets, urbanisme et aménagement des espaces publics,  politique économique et d’insertion.

1. Du macro au microplastique : processus et chiffres clés

 

2. Les eaux usées et pluviales, une source et un vecteur de plastiques difficilement quantifiables

2.1. D'où viennent les plastiques des eaux des zones habitées

2.2. La quantification des plastiques dans les eaux des zones habitées

 

3. Le cadre réglementaire français en 2018

3.1. Une réglementation tournée avant tout vers la réduction de la production de plastiques

3.2. Quels moyens financiers au services des collectivités qui souhaitent s'engager ?

 

4. Quels moyens d'actions pour les collectivités qui souhaitent s'engager dans la lutte contre les plastiques ?

4.1. Encourager la limitation de l'usage des plastiques

4.2. Intercepter les plastiques dans les eaux usées et pluviales

Muriel FLORIAT

Responsable du Pôle Eau

mfloriat@amorce.asso.fr

Sur le même sujet