Espace presse

Deuxième séquence des Assises de l’eau : des intentions louables, mais sans nouveaux moyens pour les territoires !

9 juillet 2019

Lancée en novembre 2018, la seconde phase des Assises de l’eau dédiée à l’adaptation des territoires au dérèglement climatique devait permettre de mobiliser l’ensemble des acteurs locaux autour de l’enjeu de protection de la ressource en eau, en clarifiant la gouvernance du grand cycle après la création de la compétence GEMAPI et en donnant aux territoires des outils juridiques et financiers cohérents avec leurs enjeux.

Après des mois de concertation et près de 400 contributions de l’ensemble des parties prenantes, les 23 mesures annoncées par le gouvernement pour un « changement de modèle » ne sont pas à la hauteur de l’enjeu du changement climatique. Si elles reprennent largement les propositions des acteurs locaux, dont AMORCE, elles relèvent pour la plupart de la déclaration d’intention et éludent totalement la question pourtant incontournable du financement.

Pour consulter le communiqué (456,0 Kio)