Articles newsletter

Thème : Maîtrise de l’énergie


AMORCE propose 10 audits énergétiques gratuits de bâtiments publics dans le cadre du projet SHERPA

AMORCE est l’animateur en France du projet SHERPA (Shared knowledge for Energy Renovation in buildings by Public Administrations) dont l’objectif est de renforcer la capacité des collectivités locales à améliorer l’efficacité énergétique de leur parc de bâtiments publics. Après une rencontre nationale à Lyon le 26 juin qui a réuni une quarantaine de collectivités et partenaires, nous lançons un appel à manifestation d’intérêt  pour deux approfondissements…

CEE : un contexte favorable à la rénovation

Depuis le démarrage, en janvier dernier, de la quatrième période des certificats d’économies d’énergie, le prix du CEE n’a cessé de grimper. Le dispositif est plus que jamais un outil pertinent de financement de la transition énergétique…

AMORCE rejoint le comité de pilotage de la nouvelle enquête nationale lancée par l’ADEME sur l’énergie dans le patrimoine (inter) communal.

Alors que les bâtiments publics du bloc communal constituent le premier périmètre d’action air-énergie-climat des collectivités, il n’existe pas de statistiques récentes sur les niveaux de consommations d’énergie, de factures ou d’émissions de gaz à effet de serre des différents types de bâtiments. Les choses vont changer très prochainement grâce à l’enquête que l’ADEME vient de lancer début juin en partenariat avec AMORCE, l’AITF, la FNCCR et la Caisse des Dépôts…

Plan de rénovation énergétique : des outils intéressants mais les moyens manquent pour atteindre les objectifs

Le plan de rénovation présenté par le gouvernement le 26 avril présente plusieurs propositions intéressantes et plébiscitées par les acteurs de la rénovation. Celles-ci visent à augmenter le nombre d’opérations de rénovation des bâtiments et à lutter contre la précarité énergétique : simplification et pérennisation des financements pour les travaux des ménages, fiabilisation du diagnostic de performance énergétique (DPE), mise en place d’un observatoire de la rénovation, etc. Les moyens prévus ne sont toutefois pas à la hauteur des ambitions affichées…

Diagnostic de Performance Énergétique : prise en compte des réseaux de chaleur et travaux sur la fiabilisation des DPE

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document qui donne un aperçu de la performance énergétique d’un logement par une estimation de sa consommation énergétique et de son taux d’émission de gaz à effet de serre. Il est obligatoire lors de la vente et de la location de biens. Pour les logements raccordés aux réseaux de chaleur, les DPE sont calculés à partir des contenus CO2 fixés chaque année : l’arrêté 2018 vient de paraître. Par ailleurs des réflexions sont en cours pour améliorer la fiabilité de ces DPE désormais bien connus du grand public.

Un programme CEE pour financer les PTRE

Les premières plateformes territoriales de la rénovation énergétique (PTRE) ont été déployées dès 2014 dans le cadre d’appels à manifestation d’intérêt lancés par l’ADEME et plusieurs régions. Ces plateformes, portées principalement par des collectivités, ont pour objectif de faciliter la rénovation énergétique du logement privé en accompagnant les particuliers dans leur démarche et en facilitant la montée en compétence des professionnels. Jusqu’à présent l’ADEME apportait un soutien financier pendant les 3 premières années de lancement des plateformes mais les modalités de reconduction des aides étaient encore incertaines. Le 6 mars dernier, lors de la réunion du groupe d’échanges Rénovation organisée par AMORCE, l’ADEME a présenté ce à quoi pourrait ressembler un financement des plateformes basé sur les Certificats d’Economies d’Energie (CEE)… 

Le Plan rénovation fait de la rénovation des passoires thermiques et des bâtiments publics une priorité nationale, mais les financements restent à définir !

La concertation sur le Plan Rénovation Energétique des bâtiments lancée fin novembre se clôturera fin janvier. De manière générale, il faut noter que ce Plan ne propose pas de financement supplémentaire à ce qui avait été annoncé mi-septembre lors de la présentation du Grand Plan d’Investissement. Sur la durée du quinquennat, 14 milliards seront consacrés à la rénovation énergétique. Ils se répartissent de la façon suivante :

Certificats d’économie d’énergie : plusieurs évolutions importantes à prévoir pour la 4ème période (2018-2020)

AMORCE a participé le 25 octobre à la réunion du comité de pilotage du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE), à deux mois de la fin de la 3ème période (2015-2017). Cette réunion a permis de faire un bilan du dispositif, mais surtout d’évoquer les évolutions futures. Le ministère de la Transition écologique a notamment souligné qu’une accélération du rythme serait indispensable pour atteindre les objectifs ambitieux de la 4ème période (2018-2020). Plusieurs évolutions du dispositifs ont également été abordées, notamment l’actualisation de plusieurs fiches standardisées et un nouveau dispositif pour évaluer le prix des CEE…

Un outil pour modéliser le fonctionnement d’une PTRE

Lors des rencontres EIE/PTRE qui viennent de se clôturer à Angers, de nombreux échanges ont eu lieu concernant la pérennisation des financements et le périmètre des missions proposées par les plateformes territoriales de la rénovation énergétique (PTRE). Pour aider les territoires à anticiper ces questions, AMORCE met à disposition de ses adhérents un outil au format excel, construit en partenariat avec Auvergne-Rhône-Alpes Energie Environnement pour aider les territoires à travailler sur les modèles économiques des dispositifs d’aides à la rénovation énergétique…

Les plateformes de la rénovation doivent-elles continuer à accompagner les ménages ?

L’ADEME avait annoncé à l’automne dernier qu’elle continuerait à cofinancer les plateformes territoriales de la rénovation énergétique (PTRE) au delà des 3 premières années d’expérimentation. Au cours de la dernière réunion du groupe d’échanges “rénovation” d’AMORCE consacrée aux PTRE, l’ADEME a détaillé les critères qui conditionneraient la poursuite de ces financements…