Articles newsletter

Seconde phase des Assises de l’eau : des orientations positives mais pas de nouveaux financements pour les territoires

24 juillet 2019

Lancée en novembre 2018, la seconde phase des assises de l’eau était dédiée à l’adaptation au dérèglement climatique et portait sur des enjeux majeurs pour les territoires (protection de la ressource en eau, clarification de la gouvernance du grand cycle, renforcement des outils juridique et financiers des collectivités). Bien qu’elles définissent des orientations positives, reprenant notamment les propositions des acteurs associations dont AMORCE, les 23 mesures annoncées évitent soigneusement la question des financements, qui reste pourtant prioritaire…

Lancée en novembre 2018, la seconde phase des assises de l’eau était dédiée à l’adaptation au dérèglement climatique et portait sur des enjeux majeurs pour les territoires (protection de la ressource en eau, clarification de la gouvernance du grand cycle, renforcement des outils juridiques et financiers des collectivités). Bien qu’elles définissent des orientations positives, reprenant notamment les propositions des associations dont AMORCE, les 23 mesures annoncées évitent soigneusement la question des financements, qui reste pourtant prioritaire.

Concernant l’arsenal juridique des collectivités, AMORCE salue notamment l’extension facultative de la compétence eau potable aux actions de protection …

La suite de l'article est réservée à nos adhérents. Connectez-vous pour lire la suite…