Articles newsletter

Pesticides et perturbateurs endocriniens dans les eaux de surface : le glyphosate en tête dans de nombreux départements

7 mai 2019

L’association “Générations Futures” a exploité les données 2015 de la base de données Naïades, interface nationale pour l’accès aux données des rivières et des lacs…

L’association “Générations Futures” a exploité les données 2015 de la base de données Naïades, interface nationale pour l’accès aux données des rivières et des lacs.

A partir de ces données, GF a identifié 232 substances actives de pesticides ou de métabolites suspectés d’être des perturbateurs endocriniens (d’après la base TEDX) qui ont été recherchés au moins une fois en France en 2015 (consulter l’étude complète) C’est dans le département du Calvados qu’on a cherché et retrouvé le plus grand nombre de molécules différentes (90 molécules retrouvées sur 195 molécules recherchées). La moyenne nationale …

La suite de l'article est réservée à nos adhérents. Connectez-vous pour lire la suite…