Actualités

Le logo TRIMAN fait enfin son entrée dans les rayons !

12 mars 2015

Depuis le 1er janvier, le logo obligatoire (connu sur le nom du TRIMAN) informe le consommateur des produits qui bénéficient d’une filière de recyclage (notamment dans le cadre d’un dispositif de responsabilité élargie du producteur) et qui relèvent d’une consigne de tri.

Cette signalétique, dont AMORCE est à l’origine et dont l’ADEME en est le maître d’oeuvre, permettra enfin de lever les ambiguïtés liées à la multitude de logos apposés jusqu’ici sur les produits, de responsabiliser les consommateurs sur leurs actes d’achat, et aidera également les habitants dans leurs gestes de tri, contribuant ainsi à l’augmentation des performances de collectes séparées et du recyclage. Avec une opposition très forte du côté des grands industriels, le Triman a été plusieurs fois menacé et retardé, cependant la forte mobilisation de la part d’AMORCE et d’autres parties prenantes a permis de le sauver !

Déjà présent sur quelques emballages, dont des bouteilles et canettes, le TRIMAN devrait se faire dorénavant présent sur l’ensemble des produits de consommation qui font l’objet d’une collecte séparée et dont la «  recyclabilité  » est assurée.  Ainsi, le TRIMAN aura également le mérite de montrer aux consommateurs la quantité encore très importante (environ 1/3 de la poubelle  ! ) des produits de grande consommation mis sur le marché qui ne se recyclent pas. Ces produits représentent sans aucun doute les marges de progression les plus importantes pour atteindre les objectifs de recyclage et de réduction du stockage prévus dans la cadre du projet de loi de transition énergétique…projet de loi qui reste pourtant étonnamment très silencieux sur l’éco-conception et la responsabilité des metteurs sur le marché.

Le TRIMAN est une avancée majeure dans la mesure où  la majorité des logos actuels, dont le plus connu est le point vert d’Eco-Emballages (qui signifie le paiement d’une éco contribution et non la recyclabilité de l’emballage), est constituée en réalité de logos commerciaux, ou de marketing, qui induisent les consommateurs en erreur et les démobilisent.

 AMORCE se félicite donc que cette mesure de bon sens, attendue par les français et obtenue de haute lutte, se concrétise enfin 3 ans après avoir fait l’objet d’un texte de loi. Nous regrettons néanmoins que le décret d’application, sous la pression de certains lobbys, tolère dans un premier temps que le Triman puisse figurer sur les notices d’utilisation, sur le site internet du producteur ou sur l’emballage plutôt que sur le produit. AMORCE tient néanmoins à saluer le travail des pouvoirs publics qui ont mis en application cette mesure essentielle pour mobiliser les français en faveur du recyclage et de l’économie circulaire.

Afin d’aider les industriels dans l’application du décret, l’ADEME a mis en place un guide de recommandations pour l’utilisation de la signalétique. Ce guide fournit les recommandations pour favoriser la mise en application des mesures du décret, ainsi qu’un arbre de décision permettant aux industriels d’identifier rapidement la manière d’apposer le marquage sur les produits. Le guide est téléchargeable depuis le site de l’ADEME : http://www3.ademe.fr/internet/guide-utilisation-triman/form.asp.

En complément, AMORCE sur la demande des élus, va s’attacher à accompagner les collectivités locales dans la promotion du Triman auprès de la population.

▶ Actualité extraite de la lettre aux adhérents de février 2015