Actualités

Dernière ligne droite avant la COP21

20 octobre 2015

Le 21 septembre dernier, le Président de la République a réuni les principaux acteurs français de l’énergie et du climat, dont AMORCE, pour lancer officiellement la COP21 qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre prochain à Paris sur les sites du Bourget et du Grand Palais.

Il a principalement insisté sur la nécessité que chacun des 192 Etats de la planète remette sa copie d’ici fin octobre, conformément à l’accord de Varsovie signé en 2013, afin de maintenir l’augmentation de la température de la planète à 2°C d’ici 2100  et sur l’indispensable mobilisation des 100 milliards de dollars pour aider les pays en voie de développement dans leur lutte contre le dérèglement climatique.

 AMORCE a rencontré le Secrétaire Général de la COP21, Pierre-Henri Guignard début octobre. Les travaux ont commencé pour monter le village “génération Climat” ainsi que la zone de négociation dite “zone bleue”. Nous avons d’abord insisté sur la nécessité de porter une attention toute particulière sur la gestion des déchets et de l’énergie, lors de cet immense évènement qui devraient accueillir entre 50 000 et 100 000 participants. Si la question des déchets devrait être satisfaisante, le moins que l’on puisse dire est que la structure en préfabriqué devrait être extrêmement énergivore en plein mois de décembre !

En terme d’organisation, AMORCE sera présente au Grand Palais du 4 au 11 décembre avec les autres associations de collectivités partenaires dans le cadre du pavillon des solutions COP21 (entrée gratuite). Elle organisera des conférences et participera à des plateau TV en s’appuyant sur ses adhérents pour illustrer les nombreuses initiatives des collectivités en matière de changement climatique. AMORCE sera également présente sur le site du Bourget lors de certaines conférences thématiques. Le programme devrait être disponible tout début novembre.

Même si la vocation d’AMORCE reste avant tout d’accompagner les décideurs locaux dans leurs projets territoriaux, nous allons essayer modestement de contribuer à la réussite de cet évènement historique… Avec l’espoir (mesuré) d’un accord ambitieux entre les 192 états membres, qui marquerait sans doute une démocratie mondiale qui a bien du mal à émerger sur d’autres thématiques.

▶ Actualité extraite de la lettre aux adhérents d'octobre 2015